Réunification

Publié le par korrigans naonedis

undefinedCatégorie : Droits de l'homme

C'est en simple lecteur et simple citoyen que je viens vous demander de respecter dans vos pages le droit de vos lecteurs de Loire-Atlantique à leur identité.
Vous avez plusieurs fois publié, et même commandé, des sondages qui montrent tous l'attachement de la grande majorité des habitants de ce département - qui sont aussi souvent vos lecteurs - à la Bretagne.
Vous avez publié les vœux adoptés à la quasi-unanimité ou à l'unanimité par le Conseil général de Loire-Atlantique et par le Conseil régional des autres départements bretons en faveur de la réunification de la Bretagne.
Connaissant ainsi les sentiments de vos lecteurs et les avis démocratiquement exprimés par ceux qui les représentent, vous continuez pourtant à occulter jour après jour leur identité bretonne, à privilégier un découpage qu'aucune collectivité territoriale n'a jamais demandé, à écarter le plus souvent de vos éditions de Loire-Atlantique l'actualité des autres départements bretons, et de vos pages "Bretagne" l'actualité de la Loire-Atlantique.
Mieux - ou pire -, depuis deux ou trois ans vous tentez d'acclimater dans vos pages et dans l'esprit de vos lecteurs une identité "ligérienne" qui doit bien plaire à quelques laveurs de cerveaux.
Je n'ai pas, Monsieur le Président, le budget de la "région des Pays de la Loire", où la "communication" se cache dans tous les chapitres, et je n'ai à vous proposer ni publicité institutionnelle ni partenariat complaisant.
Mais je ne voudrais pas me demander plus longtemps si c'est à de tels arguments que nous devons les choix éditoriaux que je viens d'évoquer.
C'est pourquoi je me plais à penser que la belle devise de votre journal, Justice et Liberté, vous conduira bientôt à vous demander s'il est juste de priver contre ses vœux une population de son identité et si la liberté consiste pour vos lecteurs à payer leur débretonnisation en même temps que leur journal et leurs impôts.
Avec tous ceux qui signeront cette pétition, je vous demande donc de rendre le plus vite possible à vos lecteurs de Loire-Atlantique l'identité que vous leur retirez quotidiennement, et de donner à tous les Bretons, sans fermeture aucune au reste du monde, la possibilité d'être informés de l'actualité de toute la Bretagne.
Dans l'espoir que nous serons entendus, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, mes salutations les plus citoyennes

Publié dans Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article