Questions à Savinaud dans Maxifoot.

Publié le

 



  Mardi 19 nov. 2007 - Par Julien Lambert.

Aujourd'hui, c'est Nicolas Savinaud qui a confié dans le "36" de Maxifoot sa passion du ballon. Formé à Nantes, ce joueur polyvalent a fait les beaux jours des Canaris pendant 12 saisons. Aujourd'hui à Guingamp, Savinaud ne pouvait pas échapper aux questions de Maxifoot !

Très marqué par la descente en Ligue 2 avec Nantes la saison dernière, Nicolas Savinaud tente de reprendre du plaisir du côté de Guingamp. Formé à l'école nantaise, il nous fait étalage de toute sa science du ballon rond ! 

 

1/ OM ou PSG ?

Je vais te répondre PSG, mais uniquement parce qu'il y a mon pote Micka là bas (Landreau, Ndlr). Avant qu'il signe au PSG ? Bon bah cette fois, je te dirai Marseille car j'ai été bercé par la génération Waddle et cette épopée européenne, mais maintenant, c'est Paris, pour mon pote. Non, Micka ne regrette pas d'avoir signé là-bas. Il avait besoin d'un nouveau challenge pour continuer à progresser et même si les résultats ne sont pas au rendez-vous, lui se sent épanoui et a le sentiment d'avoir progressé. Je ne m'en fais pas pour lui. 

  2/ Ton équipe étrangère préférée ?

 

 

C'est Arsenal. J'aime le jeu pratiqué. Cela va vite vers l'avant, c'est très technique. Tu regarderas attentivement leur prochain match mais moi ce qui me choque, c'est que quand un mec a le ballon dans les pieds, il a toujours deux ou trois solutions de passe, ce qui est un signe d'intelligence chez tous ces mecs malgré leur jeune âge. De toute façon, Arsène Wenger ne se trompe pas beaucoup dans son recrutement, il est fort de ce point de vue là. Oui, tu as raison, c'est un peu du jeu à la nantaise à la sauce anglaise, même si cela peut paraître un peu prétentieux de dire ça… On va dire qu'Arsenal fait du Arsenal et Nantes du Nantes (rires) ! 

3/ Ton idole de jeunesse?

C'est Platini ! Et oui, la coupe du Monde 1986, même celle de 82, cela restera comme des grands moments du foot français. Et comme Platoche était numéro 10, qu'il marquait beaucoup mais aussi qu'il faisait marquer, c'est évidemment lui qui crevait l'écran. Il avait une énorme influence sur tout : le jeu, ses coéquipiers, le score final… 

4/ L'entraîneur qui t'a le plus marqué ?

Je pense que tu ne seras pas très surpris si je te dis Coco Suaudeau (rires) ! C'est lui qui m'a récupéré quand je suis arrivé à Nantes à l'âge de 15 ans. C'est un monsieur qui te marque à vie. Mais si tu me le permets, je ne peux pas parler de Coco sans citer Raynald Denoueix, car c'est la suite logique, la filiation, et en plus Raynald m'a eu plus longtemps en pro que Coco donc je ne peux pas ne pas le citer. Ce sont vraiment deux mecs énormes d'un point de vue en foot, mais aussi dans la vie. J'ai un profond respect pour ces hommes. 

5/ Ton meilleur souvenir sur un terrain de foot ?

C'est mon premier match en Ligue 1. Je m'en souviens, c'était à Metz et j'étais entré en jeu après seulement quelques minutes de jeu, cela s'était plutôt bien passé. Le titre de champion de France avec Nantes ? Oui, c'est vrai que c'est un super souvenir mais à titre personnel, je persiste à dire que c'est mon premier match (rires). Tout simplement car c'est en quelque sorte la réalisation de ton rêve. Tu bosses super longtemps et super dur pour ça donc quand ça arrive, c'est un moment grandiose ! 

6/ Le plus beau match vu à la TV ?

Le premier qui me vient à l'esprit, c'est la finale de Ligue des Champions entre Liverpool et le Milan AC. Je me souviens qu'à la mi-temps, quand les Reds étaient menés 3-0, je m'étais levé de mon canapé et j'avais dit à mes potes : «Qui parie un resto avec moi que Liverpool est champion d'Europe ce soir ?» Bon aujourd'hui, je peux t'avouer que c'était plus pour dire une connerie qu'autre chose (rires), mais au final, j'ai gagné un resto (rires) ! 

7/ Le pire souvenir de ta carrière ?

C'est la descente en Ligue 2 avec Nantes la saison dernière… une saison galère du début à la fin… C'est horrible car ce club était en Ligue 1 depuis toujours et toi, tu te dis que tu fais partie de l'équipe qui n'a pas réussi à se maintenir… Nantes n'a rien à faire en Ligue 2, et je suis d'ailleurs bien content de voir qu'ils sont super bien partis pour remonter rapidement.
 

8/ Le joueur le plus chiant que tu aies croisé sur un terrain de foot ? 

C'est dur comme question ça… Ha si, j'ai trouvé, c'est Raï ! Il m'a toujours super impressionné ce mec ! Il était vraiment très costaud et comme il avait en plus une super technique et une excellente couverture de balle, c'était simplement impossible de lui prendre le ballon dans les pieds (rires) ! Non, non je t'assure, c'était vraiment mission impossible ! Et comme en plus, c'était un monsieur très classe, je suis content d'avoir pensé à lui pour cette question (rires)

.

9/ Le geste technique dont tu rêves la nuit ?

Ou la, je ne rêve pas de geste technique la nuit moi (rires) ! Non, non je m'en fous de mettre un lob de 45 mètres, un but, c'est un but. C'est Viorel Moldovan qui répétait tout le temps ça à Nantes : «il n'y a pas de jolis buts ou de buts vilains, il n'y a que des buts» (avec l'accent roumain, Ndlr) (Rires) ! Ecris bien que c'est lui qui a dit ça, je ne veux pas qu'il m'accuse de plagiat après (rires). 

10/ Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ?

C'est banal, mais je vais quand même te répondre Zidane. Quand tu le regardais jouer, tu avais l'impression que tout était facile, il simplifiait tout le jeu, faisait briller le collectif et ne ramenait pas tout à lui. Non franchement ça devait être un bonheur de joueur avec un mec comme ça. 

11/ Qui sera le prochain Ballon d'Or ?

Ce sera Kaka ! Et je ne vois pas comment cela pourrait en être autrement ! Il n'y a rien à dire, il a fait une grosse saison, il a gagné la Ligue des champions donc il le mérite. 

12/ Qui sera sur le podium de la Ligue 1 à la fin de la saison ?

Bon bah Lyon, c'est fait (rires). Après je pense que Nancy va tenir la cadence. Et en troisième, je mets Bordeaux, plutôt que Rennes. Non, Marseille, c'est fini… 

13/ Lyon va t-il gagner la Ligue des Champions dans les trois prochaines années ?

Cette question… Je n'en sais rien moi (rires) ! En tout cas, je leur souhaite de tout coeur. Cela va être compliqué cette année, mais après, c'est jouable. Lyon a toujours eu une super capacité de recrutement, en faisant toujours les bons choix, donc s'il continue comme ça et qu'il arrive à garder ses petites perles Benzema et Ben Arfa, c'est plus que faisable. Et puis on sait maintenant depuis plusieurs saisons que l'OL est capable de battre n'importe quelle équipe sur deux matches…. 

14/ Ton plus grand rêve de footballeur ?

Je l'ai déjà réalisé : c'est de devenir professionnel. Je suis très satisfait de ma carrière. J'ai joué des matches de très haut niveau en Ligue des Champions, j'ai été très peu blessé ce qui permet de prendre encore du plaisir aujourd'hui. Non, je n'ai vraiment aucun regret !

15/ Le meilleur buteur de Ligue 1 saison 2007-2008 ?

Pas de suspense : Benzema. S'il ne se blesse pas, il dépassera facilement la barre des 20 buts.

16/ Sarkozy décide de signer au PSG. Tu le vois à quel poste ?

Remplaçant ! Non, non ne met pas ça, je ne veux pas avoir de problèmes (rires) ! On va dire plutôt numéro 10, vu qu'il aime bien tout diriger et donner des ordres, ça me semble pas mal.




17/ Quel stade te fais rêver ?

C'est la Beaujoire ! J'ai eu la chance de faire toute ma carrière dans un club qui possède un super beau stade et avec une belle ambiance. Bien sûr que j'aurai pu te citer Old Traford. J'ai apprécié jouer là-bas, c'était un grand moment, mais si tu me demandes mon stade préféré, alors là, il n'y a pas photo, c'est la Beaujoire !

Formé à Nantes, Nicolas Savinaud est resté fidèle à son club tout au long de sa carrière. Mais l'été dernier, peu en phase avec ses dirigeants, ce Canari pure souche a préféré faire ses valises, direction Guingamp. Depuis le début de la saison, il a marqué 4 buts en 16 titularisations.

 

 

Publié dans La maison jaune

Commenter cet article