Manu Chao aime le 44: Ce soir à St Brévin les Pins 22/07/08

Publié le par korrigans naonedis

Quelques heures avant le début du concert de Manu Chao à Saint-Brevin-les-Pins, l'installation du site se termine. Tout sera prêt pour ce soir, 20 h.

Des kilomètres de barrières, un va-et-vient ininterrompu de semi-remorques et des dizaines de mains habiles en action. Pas de doute, Manu Chao débarque à Saint-Brevin ! Depuis samedi soir, le parc municipal de la ville est barricadé de toutes parts. Impossible de pénétrer dans ce jardin boisé habituellement calme. Des chapiteaux et des spots lumineux ont été installés. Les pelouses ont été investies par les organisateurs. « J'avais demandé une bêche pour creuser la tranchée, et où est la bâche bleue ? » Les préparatifs débutent sous le regard ahuri des riverains, parfois mécontents. Certains s'inquiètent : « Dans quel état vous allez rendre le parc ? » D'autres cherchent désespérément des places, au dernier moment. « Combien avez-vous acheté votre ticket ? Je vous en offre le double ! »

L'installation des deux kilomètres et demi de barrières s'est achevée lundi, dans la fraîcheur du petit matin. Peu de temps après, la scène est arrivée par semi-remorque. « Ce n'était qu'un simple camion il y a une heure et c'est devenu une véritable scène ! » En un rien de temps, les parois de la semi-remorque s'abaissent pour laisser place à une scène couverte de 230 m². En arrière-plan, l'océan étincelant annonce la grandeur de la soirée à venir.

Un travail méticuleux

L'installation du site qui accueillera 6 000 personnes ne laisse aucune place à la confusion. Les dizaines d'éléments amassés laisseraient croire à un tas d'acier, mais il n'en est rien. Par couleur ou par numéro, les pièces sont repérées et acheminées par les bénévoles. Jérôme Bouffandeau, le spécialiste de la scène, veille au bon déroulement des opérations. « C'est un travail au centimètre près. Si une erreur est commise dès le début de l'installation, il faudra tout démonter pour la réparer. »

Des centaines de spots, des kilomètres de câbles et plusieurs tonnes d'eau. Tout est prêt pour la soirée. C'est l'association Rue Tabaga & Couvre-feu qui s'est chargée de la logistique du concert. Vincent Mahé, l'organisateur, n'a rencontré aucune difficulté lors de la préparation du site. Il prévoit une soirée inoubliable pour les spectateurs qui ont réussi à avoir les précieux sésames. Trois jours après la mise en vente des billets, le concert affichait déjà complet.


Vincent ESNAULT.

Ouest-France
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article