FCNantes et les Jeux Olympiques !

Publié le par korrigans naonedis

Football : Le FC Nantes fait appel devant le TAS

Les dirigeants nantais ne veulent pas libérer les Serbes Babovic et Djordjevic en vue des Jeux Olympiques.


Décidément, clubs et Jeux Olympiques ne font pas bon ménage en ce moment. Le FC Barcelone, le Real Madrid, le Milan AC se frottent chaque jour aux exigences de la FIFA qui ordonnent aux clubs de laisser partir les joueurs de moins de 23 ans, convoqués dans les sélections nationales qualifiées pour Pékin. Pour le FC Nantes, même régime, avec les cas Békamenga, Babovic et Djordjevic.


Smog à Pékin


Le premier a déjà fait ses valises avec la délégation camerounaise, et pourrait, du coup, être absent jusqu'au 26 août. Les deux suivants n'ont pas encore dit s'ils avaient l'intention de rejoindre leur sélection, la Serbie, elle aussi qualifiée, mais le club prend les devants suite à un courrier reçu hier, en provenance de la FIFA. Celui-ci indique que Stefan Babovic et Filip Djordjevic doivent être laissés à la disposition de leur sélection. « Les Jeux Olympiques ne sont pas une épreuve inscrite sur le calendrier de la FIFA, explique Christian Larièpe. Je ne vois pas pourquoi nous serions tenus de libérer nos joueurs. » La Maison Jaune a donc décidé de porter l'affaire devant le TAS, le Tribunal Arbitral du Sport. L'Olympique de Marseille se joint au FC Nantes pour contester cette décision de la FIFA, tout comme le fait outre-Rhin, le Werder de Brême et Schalke.

Une fois leur réclamation prise en compte, le TAS aura alors 15 jours pour rendre son verdict. Mais l'essentiel, pour le moment, est de savoir si les joueurs ne risquent pas d'être sanctionnés. Car si ces derniers refusent d'eux-mêmes de répondre favorablement à cette convocation, la FIFA pourrait les empêcher de jouer avec leur club pendant la durée du tournoi olympique. Si Pékin n'a pas fini de faire débats, de leurs côtés, les Serbes ne sont pas prêts de faire leur début

Publié dans Equipes Nationales...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article