Le Point sur le FC Nantes !

Publié le par korrigans naonedis


Le magazine  Le Point revient sur le retour du FCN en ligue 1, Nantes se fait  remarquer une fois de plus par son recrutement  et son  rapide retour dans l'élite apres seulement une saison en ligue 2.



Après 44 années consécutives en Ligue 1 et une année de purgatoire, le FC Nantes retrouve l'élite avec pour seules véritables garanties sa jeunesse et son enthousiasme.


Lyon peut trembler. Le dernier club à l'avoir privé du titre de champion revient jouer dans la cour des grands. Si la blague circule au centre d'entraînement de la Jonelière, elle ne fait pas rire grand-monde tant un fossé semble séparer la troupe de Raynald Denoueix de 2001 de l'actuel promu nantais.

 

 

Les dirigeants avaient promis un mercato d'envergure.

 

Dans ses filets, Waldemar Kita a attiré le défenseur sénégalais Ibrahim Tall, exilé trois ans en Ecosse, le jeune milieu offensif Djamel Abdoun qui évoluait en L2 à Sedan et le gardien numéro 2 du PSG Jérôme Alonzo, mis en concurrence avec Tony Heurtebis.

Il a surtout doté le club d'une nouvelle colonne vertébrale avec Michael Gravgaard, défenseur international danois du FC Copenhague, Guirane N'Daw, milieu défensif sénégalais de Sochaux, et Ivan Klasnic, attaquant croate, double buteur à l'Euro et en fin de contrat avec le Werder de Brême.




Autre facteur de risque, la situation de l'entraîneur.

 

Depuis l'arrivée de la nouvelle équipe dirigeante l'été dernier, Michel Der Zakarian est assis sur un siège éjectable. Droit dans ses bottes malgré de nombreuses concessions sur le recrutement, il a relevé le challenge de la remontée sans toutefois convaincre son président qui a proposé à l'intersaison un poste de manager général à Henri Michel.

 

Car Waldemar Kita est un homme pressé. En un an, l'omniprésent président a lancé de vastes chantiers. Le club dispose désormais d'une télé internet, d'un bus, d'une nouvelle boutique de 300 mètres carrés à la Beaujoire et d'un nouvel équipementier.

L'industriel franco-polonais avait annoncé à son arrivée qu'il souhaitait voir Nantes reprendre sa place dans le gotha du foot français.



La campagne d'abonnement affiche le slogan "Eternel FC Nantes". Cette saison, le club aux huit titres de champion se contenterait cependant d'un maintien tranquille avant de tenter de passer la vitesse supérieure.

 

Publié dans La maison jaune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article